Orphanages Without Borders - OWB

Génese

vendredi 8 juin 2007 par OWB

OWB est crée en Mai 1992 à Sotouboua Ville au TOGO d’abord connu sous le nom de Orphelinat sans frontière (Orphelinat de Sotouboua). En effet suite aux troubles sociopolitiques nés des luttes pour la démocratisation, la ville a enregistré plus de 85000 expulsés et déplacés qui se sont installés dans des conditions très précaires e vie .Les populations tant urbaines que rurales se sont retrouvées privées du minimum élémentaires pour leur survie. Des milliers de paysans, expulsés de certaines régions du Togo (plateau et maritime) se sont installés à Sotouboua et à Tindjassé à la frontière du Ghana .

Beaucoup de parents au cours de ces événements tragiques ont succombé, laissant des enfants orphelins et malheureux sans soutien qui seront par la suite recueillis par Mr Amgna KOTOKO pour leur offrir un foyer, une éducation , afin de sauvegarder ces enfants orphelins abandonnés ou en détresse, mais également pour donner un souffle nouveaux aux mamans isolées , les consoler de leur devoir et titre de mère .

C’est ainsi que le premier orphelinat fut crée dans ce pays d’Afrique de l’ouest.

Quelques années plus tard, Mr kotoko effectue des voyages à travers le monde .et il rentre à paris en France avec cette réflexion poétique sur la situation des enfants déshérités :

UN MONDE ET L’AUTRE
Cinq (5) questions se posent :
La guerre du SIDA ! attention ! un siècle qui se cherche !
Les guerres de cannons ! On médite pour le désarmement. !
Les catastrophes naturelles ! un tord du Ciel !
Les conflits armés sous le poids de la drogue ! une lutte commune !
La mort naturelle, un examen majestueux...
 

Les O.W.B.. , la croix verte au service des enfants en détresse.

UN VOYAGE PERILLEUX
Au milieu des cannons, en pleines fumées des larves...
Aux côtés des décombres, parmi ces réfugiés Nord - Nord, Sud - Sud, Est- Est, Ouest - Ouest...
Traversant les côtes et les forêts où ne parlent que des hiboux, les nuits...
Des rues serpentées, des chemins ou sentiers inexistants...
Nous sommes passés sous les forêts peuplées de moustiques...
Et de toiles d’araignées, de mouches tsé-tsé...
Nous cherchons la sociologie ?..
 Où cette science ?...
Une sociologie morte par l’épée de l’égoïsme et le couteau de l’individualisme...
Dans le désert, tout aussi bien aussi au Sahara, ils se nourrissent de poux, d’écorces de rôniers ...

Ils sont les mêmes au Timor, en Bosnie, en Roumanie, au Cambodge, dans les Grands Lacs, et au Népal.
Dans ces hameaux d’Amazonie, au cour des Philippines ou du Laos "Sauvez - nous disaient, et disent -ils ".

En plein cour et autour de Mohenjo- Daro (Pakistan) En allant vers l’Himalaya, dans ces milieux ruraux, le ciel tombait sur les enfants abandonnés.


Forum

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 99238

Site réalisé avec SPIP 1.9.2b + ALTERNATIVES

     RSS fr RSSQui Sommes nous RSSGénèse   ?

Creative Commons License